MENU : cliquez dessus pour l’ouvrir et le fermer.

8. ÉQUILIBRE

La réalisation initiatique

Bien que l’être humain évolue au sein d’un univers qui se veut logique et rationnel, évolutif et confortable, domestique et visible, il ne doit pas pour autant se désolidariser de la Nature et de ses énergies, du sauvage et de l’invisible (car ces deux ensembles constituent le connu et l’inconnu, les racines et les branches de l’arbre de la plénitude).

Si le phosphénisme en tant que méthode pédagogique et de développement individuel est à même de nous structurer (racines), l’utilisation des lumières naturelles et des rythmes de la Nature développent en nous les branches de l’invisible qui dans leurs frondaisons rejoignent le sacré. Ces deux aspects ne s’opposent donc pas, bien au contraire puisqu’ils forment notre totalité et celle de l’univers (parties matérielle et lumineuse de l’électron).

La réalisation spirituelle ou l’accès à la transcendance est la résultante de l’harmonieux mélange entre nos pensées (mental) et l’énergie de la Nature (astral). L’initié doit donc situer son initiation en deux parties, d’un côté, apprendre à penser sous forme de lumière, de l’autre côté entretenir sa vie durant un rapport fiable, une reliance avec la Nature, afin de stimuler l’ensemble de ses phènes (sens internes). Peu à peu, l’harmonieux mélange entre la pensée et les phènes portera ses fruits, le conduisant au seuil de l’extraordinaire et du sacré.

Le calme mental et la créativité

Lorsque l’initié a réveillé et développé sa fonction rythmo-phosphénique grâce aux contemplations lumineuses et à l’entretien de ses rythmes, puis qu’il a projeté son énergie sur les éléments de la création, il atteint le stade où intervient le calme mental.

Le calme mental n’est pas le vide mental, car les pensées ne s’arrêtent jamais et vouloir les arrêter est plutôt source de régression. Il s’agit de calmer le flot de ses pensées, afin d’être réceptif à de nouvelles pensées. En effet, le calme mental attire des pensées novatrices, sources d’inspiration et de créativité. L’initié en état de calme mental atteint donc la créativité, qui demeure infinie.

<  page précédente     page suivante  >

©2006-2020 Gilles Gablain